Visite du maire de Tirlemont

Actualités Nos fournisseurs belges Recettes La saison bio

La bourgmestre de Tirlemont, Katrien Partyka, a visité Marma. Les gérants Steve et Lien Portauwe, la deuxième génération de l'entreprise familiale, ont présenté le nouveau bâtiment qui a été récemment construit sur le campus Feed Food Health pour les entreprises alimentaires innovantes de Tirlemont.  


Martine Ponsaerts,  directeur chez Ponsaerts NV et président de UNIZO Tienen-Hoegaarden-Boutersem et bourgmestre de Tirlemont, Katrien Partyka

Le développement durable comme point de départ 

Au cours de la visite du bâtiment, divers aspects durables ont été expliqués. Par exemple, l'entreprise utilise ses propres camions multi-températures et ses propres quais de déchargement réfrigérés afin que la chaîne du froid ne soit pas interrompue. Il y a également 165 mega watts de panneaux solaires sur le toit du bâtiment. La chaleur est récupérée et utilisée. Il existe également des jours de livraison fixes pour les clients. Ainsi, le système d'itinéraire propre à l'entreprise peut être utilisé pour tracer un itinéraire aussi écologique que possible et tenant compte des souhaits du client. 


Lien et Steve Portauwe, gérants Marma

Le bio n'est plus réservé “uniquement aux bobos”.
Ce qui a commencé en 1995 par la distribution de quelques produits biologiques dans un garage est devenu une entreprise familiale qui distribue plus de 5 000 produits biologiques.

"Les produits biologiques sont à la mode, il y a une énorme croissance depuis quelques années", explique Steve Portauwe, directeur de Marma.  

Tant les adultes que les jeunes sont de plus en plus conscients de l'importance des produits biologiques. Néanmoins, la part des produits biologiques en Belgique ne représente encore que 3% du marché total. Cependant, le marché est très fragmenté. Par conséquent, Marma veut être un fournisseur total de produits biologiques avec une large gamme (actuellement 40% de produits frais et 60% de produits secs). À cet égard, il y a une grande collaboration avec les petits producteurs locaux. L'expérience de ces produits est plus importante que jamais. Le maire Partyka voit également l'importance de stimuler la vente de ces produits à l'avenir. Pour Partyka, c'est donc un rêve de pouvoir ouvrir à l'avenir un marché bio à Tirlemont, à côté du marché aux puces hebdomadaire.


Steve Portauwe et bourgmestre Katrien Partyka

Identification des difficultés
Une tableau précis a été dressé en ce qui concerne la vie au quotidien des entreprises. M. Partyka a été impressionné par l'approche et la croissance de l'entreprise. Le maire Partyka a également pris le temps d'écouter les difficultés que rencontrent une entreprise et celles qui sont parfois entravés par la réglementation.  

"Les ventes en ligne sont en plein essor. Ne pas suivre son évolution peut avoir des conséquences importantes", déclare Katrien Partyka, maire de Tirlemont. 

À Tirlemont, il existe quelques exemples d'entreprises qui ont réussi à tirer leur épingle du jeu pendant la période de fermeture en adoptant la vente en ligne. D'autres entreprises ont eu la vie dure en n'y participant pas. Même les petits magasins bio ne voient pas toujours l'intérêt de vendre en ligne. Ainsi, les projets étrangers prennent parfois cette part du marché. Par exemple, les Pays-Bas peuvent travailler avec des forces de distribution moins chères et l'Allemagne bénéficie d'économies d'échelle. 


Steve Portauwe, Frederiek De Kimpe (représantant UNIZO pour le Brabant flamand et Bruxelles), Lien Portauwe, Koen Vlayen (accountmanager UNIZO pour le Brabant flamand & Brussel), bourgemestre Katrien Partyka

"Il est difficile pour les entreprises en croissance de trouver un emplacement à l'est de Louvain. Et pourtant, elle est importante, entre autres pour les employés qui y travaillent." déclare Frederiek De Kimpe, représantant d'Unizo.  

Tirlemont compte un certain nombre de zones, dont certaines très récentes, destinées à l'industrie. Le maire Partyka affirme que nous devons être plus économiques, créatifs et économes en espace. Les routes elles-mêmes et les accès aux autoroutes doivent être prévus, et nous pouvons travailler avec des espaces de stationnement partagés pour plusieurs entreprises, par exemple. Unizo ajoute que les entreprises se heurtent parfois aux règles en la matière, de sorte qu'une coopération dans ce domaine serait très utile. Marma a, elle aussi, dû chercher un emplacement approprié, mais elle a maintenant trouvé un lieu à son emplacement actuel où toutes les activités peuvent se dérouler dans un seul bâtiment. Il n'est pas toujours facile de trouver des employés adéquats, ajoute Lien Portauwe. Le soutien du gouvernement pour les postes vacants est certainement le bienvenu. 

Interview de l'employé Céline

Employé Ludo, un véritable amoureux de la nature.

Pourquoi choisir le poulet biologique ?

Découvrez une gamme plus large et des prix plus bas !

Bienvenue Irina

Interview avec Samia

Double entretien Lien Portauwe – Maria Wolfs

La forte croissance de Marma récompensée par une nomination aux Trends Gazellen

Tout est végétal

Un employé d'entrepôt/réceptionniste motivé, c'est Steven en quelques mots !

Le label bio avec la feuille verte

Bienvenue collègue Monique !

NOUVEAU : pain et pâtisseries ultra-frais et bio

Prix du meilleur produit bio

Nele, comptable et amoureuse de la nature

Nouveau chez Marma : Poisson et viande ultra frais et bio !

Pourquoi le bio n'est-il pas la norme ?

Marma a déménagé au Fred Chaffartlaan 11 à Tirlemont !

Nicolas a débuté ce lundi 15 juin 2020 chez Marma

Des alternatives écologiques pour presque tout

Covid 19 et bio

Sécurité, gestion des risques et HACCP

Kanaal Z 'Alle zaken op een rijtje' présente Marma

Marma, un système logistique organisé, efficace et performant

Marma routeplanner. Bon pour l'environnement

Marma déballe avec des fruits et des légumes frais et bio !

La foire BioXpo du 13 et 14 octobre

Marma continue d'optimiser le service à la clientèle.